Barbara Bessot Ballot

[Visite ministérielle] Le secrétaire d’Etat en charge des Retraites rencontre une agricultrice à la retraite

Sur le terrain

Vendredi 10 décembre, Laurent PIETRASZEWSKI, secrétaire d’État en charge des Retraites et de la Santé au travail, s’est rendu en visite officielle sur notre territoire.

Le ministre a rendu visite à Mathieu NORMAND, agriculteur et maire de Mont-le-Vernois, sur son exploitation agricole et familiale.

Ce déplacement en Haute-Saône s’inscrit dans le cadre de l’entrée en vigueur anticipée, le 1er novembre 2021, de la loi Chassaigne I, grâce à l'action efficace du gouvernement et de la majorité. Cette dernière, votée à l’unanimité par l'Assemblée, vise à revaloriser et harmoniser les retraites des exploitants agricoles à 85% du SMIC. Elle fait également écho à la discussion de la loi Chassaigne II concernant les conjoints collaborateurs et les aidants familiaux, dont 67% sont des femmes, et qui étaient jusqu’alors les grandes oubliées de ces réformes, les laissant trop souvent dans la précarité et la dépendance.

Ainsi, Jeanine NORMAND, en tant que cheffe d’exploitation à la retraite, a mené la visite de cette polyculture-élevage produisant du lait, de la viande et des céréales, à laquelle elle a consacré une partie de sa vie. Elle a également témoigné de la difficulté de son quotidien face à l’augmentation du coût de la vie, et a pu exprimer son soulagement à l’annonce de cette revalorisation légitime et très attendue par la profession. Cette mesure touche les 1 326 agriculteur(e)s exploitants de Haute-Saône, qui percevaient en moyenne 759 € par mois en moyenne, contre 1035 € désormais.

Cette visite a suivi un déjeuner républicain auquel furent convié plusieurs représentants de syndicats agricoles, ainsi que des membres de la Chambre de l’Agriculture, où d’autres problématiques préoccupantes du métier ont pu être abordés.


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.