À l'assemblée nationale

Après les auditions nationales, le ministre de l'agriculture nous a demandé d'organiser sur nos territoires des auditions. Il me semblait indispensable et même primordial d'entendre la Haute-Saône, puisque 48% de la surface (soit 250 000 hectares) sont destinés à l'agriculture active.
C'est pourquoi, sur cette première partie des états généraux de l'alimentation, tournée autour de la revalorisation du travail de nos agriculteurs, nous avons organisé 5 auditions dans notre dé...partement. Au delà des dogmes, nous avons écouté les filières laitières, éleveurs, céréaliers, aussi bien bio que conventionnels, les syndicats comme les indépendants... Nous avons aussi rencontré le directeur des magasins Leclerc de Pusey et Lure.
Six députés en France ont réalisé ce travail et rendu un rapport à Stéphane Travers aujourd'hui.
Merci à tous ceux qui ont accepté de s'exprimer, et pris du temps à expliquer leur raisonnement.
J’espère que les propositions de notre territoire seront entendues, et participeront à améliorer l’avenir de nos agriculteurs et serviront à l'intérêt général.


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.