À l'assemblée nationale

Dans le cadre de la deuxième phase des Etats Généraux de l’Alimentation et de l’Agriculture placée sous le thème d’une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous, nous avons remis notre rapport à Stéphane Travers, Ministre de l’agriculture. Plusieurs auditions ont été menées tant au niveau national, qu’au niveau local en Haute-Saône. 
L’agriculture de demain doit trouver plus de débouché au niveau local afin de favoriser les circuits courts apprécié des consommateurs avec un fort sentiment de confiance.
Il s’agit non seulement de développer la consommation des ménages aux produits de proximité, et également de faire bénéficier les collectivités de ces produits locaux.
Au-delà, l’agriculture de demain doit lutter contre le gaspillage des denrées alimentaires et proposer une production plus adaptée aux besoins de la société tout en s’inscrivant dans le cercle vertueux de l’économie circulaire.
Par ailleurs, l’agriculture est également un enjeu de santé publique. L’utilisation des produits chimiques doit être réduite et le modèle de production doit être plus respectueux de l’écosystème et mesurer les impacts à long terme sur l’environnement.
Enfin, pour arriver à une agriculture saine, sûre, durable et accessible à tous, il convient de renforcer l’attractivité des métiers de l’agriculture, des filières alimentaires et de développer les formations dans nos départements en s’inspirant des modèles de l’économie sociale et solidaire.
Pour cette étape, il a été fait le choix de se concentrer sur les bonnes pratiques mises en place en Haute-Saône.
Aussi, plusieurs visites ont eu lieu au cours du mois de novembre et décembre afin de recenser les bonnes idées et pratiques de nombres de nos entrepreneurs/agriculteurs haut-saônois.


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.