À l'assemblée nationale

Jean-Michel Blanquer a présenté la réforme du baccalauréat général et technologique avec pour objectif : plus d'égalité, plus de liberté, plus de qualité
Il s’agit d’une réforme très importante pour notre pays.
Elle est le fruit d’une vaste consultation et d’une concertation avec les partenaires sociaux.
L’enjeu, étant de faire réussir notre jeunesse
Avec 90% de réussite à l’examen mais 60% d’échec en licence, le baccalauréat n’est plus véritablement annonciateur de réussite dans l’enseignement supérieur.
Il est nécessaire de faire en sorte que les élèves, en préparant le baccalauréat, préparent aussi la suite du baccalauréat.
Trois caractéristiques principales peuvent être retenues :

1) Quatre épreuves finales en terminale comptant pour 60% de la note, dont un oral car « savoir exposer une idée, un projet à l’oral c’est très important »

2) Du contrôle continu représentant 40% de la note, pour ne pas concentrer l’effort sur quelques jours et en finir avec le bachotage.

3) La fin des séries en voie générale, remplacées par une scolarité organisée autour d’un socle commun et de spécialités choisies par les élèves en fonction de leurs goûts.

Le nouveau baccalauréat interviendra en 2021 et concernera donc les élèves qui entrent en Seconde à la rentrée 2018.

 

Contenu de la loi : 

 

  1. Epreuves finales (60 % de la note) :
  • En fin de Première, une épreuve anticipée de français, écrite et orale.
  • En Terminale, quatre épreuves :
    • deux épreuves écrites de spécialité les disciplines choisies par le lycéen ;
    • une épreuve de philosophie ;
    • une épreuve orale finale, d’une durée de 20 min, comportant la présentation d’un projet préparé depuis la classe de première, et un échange permettant d’évaluer la capacité de l’élève à mobiliser les connaissances acquises au cours de la scolarité.
  • Calendrier des épreuves :
    • Les épreuves de français en Première et de philosophie en Terminale, ainsi que l’oral, auront lieu fin juin pour que toute l’année scolaire soit mise à profit.
    • Les épreuves de spécialité seront passées plus tôt qu’actuellement de manière à pouvoir être prises en compte dans l’orientation vers l’enseignement supérieur.
    • Un dispositif de rattrapage permettra de donner une seconde chance en cas  d’échec ponctuel dans l’une ou l’autre des épreuves.

 

  1. Contrôle continu (40% de la note)
  • Des épreuves communes sur le modèle des « bacs blancs » actuels (30 % de la note)
    • Dans un souci d’égalité, une « banque nationale de sujets » sera mise en place, les copies anonymisées seront corrigées par d’autres professeurs que ceux de l’élève et une harmonisation des notes sera assurée.
  • Les bulletins scolaires (10 % de la note), pour valoriser les progrès des élèves au lycée.

 

  1. Fin des séries en voie générale. A la place, une scolarité organisée autour de 3 piliers :              
  • Un socle de connaissances communes : français en première, philosophie en terminale, histoire-géographie, enseignement moral et civique, deux langues, éducation physique et sportive et un nouvel enseignement « sciences et numérique ».
  • Des enseignements de spécialité : 3 en Première puis 2 en Terminale, choisis parmi 10 dont deux nouveaux : numérique et sciences informatiques et humanités, littérature et philosophie. Des enseignements facultatifs permettront d’enrichir leur parcours.
  • Un temps dédié à l’accompagnement et à l’orientation tout au long du lycée, pour accompagner tous les lycéens dans leurs choix et la construction de leur parcours.
  • La voie technologique conserve son organisation en séries.

 

  1. Calendrier de la réforme
  • À la rentrée 2018, la classe de Seconde ne connaîtra pas de changement organisationnel majeur mais des premières évolutions destinées à installer l’état d’esprit du baccalauréat 2021 pour favoriser la maîtrise de la langue et renforcer l’aide à l’orientation.
  • A partir de la rentrée 2019,  le lycéen qui entre en 1ère pourra, comme aujourd’hui, choisir entre la voie générale ou la voie technologique.

Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.