À l'assemblée nationale

Le dédoublement des classes de CP dans certaines écoles ne se fait pas au détriment des écoles rurales.
Le Gouvernement a fait le choix de soutenir les élèves les plus fragiles. C’est le sens du dédoublement des classes de CP et de CE1 dans l’éducation prioritaire qui se poursuit à la rentrée 2018. Le Gouvernement assume ce choix, qui vise à s’attaquer aux inégalités à la racine.
Mais cela ne se fait absolument pas au détriment des écoles rurales. Il y a une vraie politique en faveur de la France rurale
Il y aura plus de professeurs par élève dans chaque département de France à la rentrée prochaine.
Les écoles rurales font parfois elles-mêmes partie des réseaux d’éducation prioritaire et bénéficient donc de la mesure de dédoublement.
Opposer la politique volontariste que nous menons pour ces écoles et le dispositif ambitieux de dédoublement des classes dans l’éducation prioritaire est purement démagogique. Les fermetures de classes sont toujours compensées par des ouvertures. C’est un processus normal : chaque année, des classes ferment et des classes ouvrent : cela s’explique simplement par les mouvements de population dans nos territoires. Ces ouvertures et ces fermetures doivent faire l’objet d’une concertation entre acteurs locaux.


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.