Grand Débat National

 

Grand débat national : le Premier ministre a précisé le lundi 14 janvier les modalités d’organisation du grand débat national.

Le Grand débat national se déroulera à partir du 15 janvier, pour une période de 2 mois.

L’objectif est d’envisager ensemble des solutions pour le quotidien des Français et pour l’avenir du pays, sur les problématiques de la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation des services publics, la transition écologique, et la démocratie et la citoyenneté.

Le Gouvernement a mis une palette d’outils à disposition des citoyens souhaitant participer:

- Des réunions d’initiatives locales permettront à chacun de débattre, de se faire entendre et de convaincre.

- Leur tenue sera facilitée par la mise à disposition d’outils d’organisation, notamment un kit méthodologique (avec proposition de déroulé, explication des démarches à suivre, bonnes pratiques pour animer une réunion…) et un modèle de compte-rendu.

- Des « stands de proximité » seront installés dans des lieux de passages du quotidien ; Le site www.granddebat.fr, qui permettra, à partir du 21 janvier, de déposer directement ses contributions. Dès demain, il abritera par ailleurs les outils d’organisation de réunions locales et donnera accès à chacun à la liste des débats organisés dans sa région. Il sera complété par un numéro vert (0 800 97 11 11 en France métropolitaine).

- A partir du 1er mars, des Conférences citoyennes régionales seront organisées, associant des Français tirés au sort dans chaque région à des représentants de diverses parties prenantes. Ils pourront donner leur avis sur ce qui ressort des premières semaines du grand débat national et venir nourrir la réflexion sur les suites à lui donner.

Sébastien Lecornu et Emmanuelle Wargon assureront le lien avec, respectivement, les collectivités territoriales et la société civile, pour faire vivre le débat. Ils bénéficieront du soutien opérationnel d’une équipe placée sous la tutelle du Premier ministre, la mission interministérielle du grand débat national, qui s’occupera de la logistique.

Pour garantir la transparence et l’impartialité du grand débat : un collège de cinq garants indépendants veillera à la régularité de la méthode. Ces garants seront nommés vendredi. Deux d’entre eux seront désignés par le Gouvernement, et trois respectivement par le Président de l’Assemblée nationale, le président du Sénat et le président du CESE.

Le Gouvernement a proposé à toutes les formations politiques représentées au Parlement de participer à un comité de suivi, chargé de veiller au plein respect du principe de pluralisme.

Enfin, les partenaires sociaux, acteurs associatifs, et associations d’élus, seront associés au bon déroulement du débat par des réunions régulières avec la mission du Grand Débat National et les ministres en charge.

Sous le contrôle des garants, toutes les contributions seront rendues publiques, analysées et restituées au président de la République et au Gouvernement.

Liens utiles


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.