Communiqués de presse

Projet de Loi de Finances 2020 :

Présentation du rapport sur l’Economie Sociale et Solidaire

 

Membre de la Commission des Affaires Economiques, Barbara BESSOT BALLOT a été nommée rapporteure de l’avis budgétaire sur l’Economie Sociale et Solidaire dans le cadre de l’examen du Projet de loi de Finances 2020.
A l’issue de nombreuses heures d’auditions d’acteurs du secteur de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), Barbara BESSOT BALLOT a présenté son
rapport le 23 octobre dernier devant les membres de la Commission, et en hémicycle ce lundi 4 novembre devant le Gouvernement et les députés.

Alors que les crédits en faveur du secteur de l’ESS sont en augmentation avec 19,89 millions d’euros inscrits au budget 2020, Barbara BESSOT BALLOT regrette que sa proposition pour une hausse du budget alloué aux Dispositifs Locaux d’Accompagnement (DLA), forte attente des acteurs de terrain auditionnés, n’ait pas été retenue par le Gouvernement.

L’ESS incarne une réelle ambition pour les modèles économiques de demain : l’entreprise a le pouvoir de changer le monde et l’ESS est l’avenir de ces modèles durables et responsables à intégrer. Le terme exprime à lui seul toute la philosophie du secteur : faire le lien entre l’économie d’un côté, et le social de l’autre, pour faire converger les meilleures pratiques et être au service de la solidarité. De surcroît, elle fait partie intégrante de nos territoires. C’est pourquoi Barbara BESSOT BALLOT a souhaité porter dans son rapport une attention particulière à l’évolution du secteur en milieu rural dont elle est issue, en abordant notamment la question de l’impact des monnaies locales complémentaires sur l’économie de proximité, mais aussi sur le renforcement du lien social.

En effet, l’écosystème de l’ESS représente un réel levier pour l’attractivité et le dynamisme des territoires ruraux. Pleinement inscrit dans la transition des modèles économiques, le secteur est une véritable réponse aux grands enjeux et défis de notre société en matière de développement économique, entrepreneurial, d’inclusion sociale, et d’accélération vers la transition écologique. A l’heure où la ruralité est dotée d’une politique publique propre dans le cadre du plan d'action du Gouvernement en faveur des territoires ruraux, Barbara BESSOT BALLOT est convaincue que le développement de l’ESS permet d’aller plus vite et plus loin pour répondre aux « grands enjeux des ruralités » :

 « Ce secteur doit constituer un fil rouge de l’action publique pour les années à venir. La société montre chaque jour son intérêt pour le développement de ces modèles plus inclusifs.
C’est un modèle « win-win » qui tente de réunir économie et social, les uns avec les autres avec un objectif commun. C’est allier efficacité économique et un intérêt collectif, au service de l’intérêt général.
A nous de relever le défi de l’économie que nous souhaitons dans notre société. »


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.